[SEM-REV] Retour à quai de Sealhyfe, la 1ère plateforme pilote de production d’hydrogène offshore

Lhyfe annonce le retour à quai de Sealhyfe, la 1ère plateforme pilote de production d’hydrogène offshore au monde, après avoir atteint l’ensemble des objectifs fixés lors de son lancement. En test depuis septembre 2022, à quai puis en mer sur le site d’essais SEM-REV de Centrale Nantes, opéré par la Fondation OPEN-C, Sealhyfe a emmagasiné des millions de données liées à la production d’hydrogène vert en mer et a permis d’expérimenter les conditions opérationnelles de l’offshore. Les enseignements tirés de cette première mondiale, rendue possible par l’excellence des équipes, sont déjà un accélérateur des projets offshore à grande échelle, nécessaires à la décarbonation de l’industrie et de la mobilité.

le 24 novembre 2023

Lhyfe (EURONEXT : LHYFE), l'un des pionniers mondiaux de la production d'hydrogène vert et renouvelable, annonce que sa plateforme pilote de production d’hydrogène offshore, Sealhyfe, fera son retour sur le Quai des Frégates, à Saint-Nazaire, entre ce soir et demain matin.

Inauguré le 23 septembre 2022 à Saint-Nazaire, le 1er pilote de production d’hydrogène offshore au monde, a eu pour mission de démontrer la faisabilité technique d’un tel projet, et de permettre à Lhyfe de disposer de l’expérience opérationnelle nécessaire pour passer rapidement à l’échelle. L’entreprise avait choisi de confronter Sealhyfe aux conditions réelles en mer pendant plusieurs mois. Ces tests ont donc été effectués sur une plateforme flottante, repensée pour stabiliser l'unité de production en mer (plateforme WAVEGEM, développée par GEPS Techno) et raccordée au hub du site d’essais en mer SEM-REV de Centrale Nantes opéré par la Fondation OPEN-C, sur lequel est déjà raccordé une éolienne flottante (FLOATGEN, développée et opérée par BW Ideol). Pour cela, Lhyfe et ses partenaires ont désigné, construit et assemblé l’ensemble des équipements nécessaires à la production d’hydrogène offshore, dont l’électrolyseur de 1 MW fourni par Plug. Sealhyfe dispose ainsi d’une capacité de production allant jusqu’à 400 kg / jour.

Dès sa mise à l’eau, en septembre 2022, la plateforme avait été soumise à une première phase d’expérimentation à quai (tests référentiels, optimisation des équipements et du système, développement des outils nécessaires, …). Elle a ensuite été remorquée au large, le 19 mai dernier, su le site SEM-REV, pour une seconde phase dédiée à la comparaison stricte des premiers résultats observés à quai, puis aux tests complémentaires spécifiques à l’offshore (production fiabilisée d'hydrogène en mer en milieu isolé, gestion du mouvement de la plateforme et des agressions environnementales, validation des logiciels et algorithmes de production d’hydrogène vert et renouvelable, …). Au cours de cette période en mer, la plateforme a été soumise à une grande variété de situations météo et a pu réaliser un ensemble de tests permettant de rassembler des millions de données.

Au terme de ces nombreux mois d’expérimentation, l’entreprise a décidé de ramener la plateforme à quai, Lhyfe va désormais approfondir l’analyse des données, dont les principaux enseignements pourront probablement être partagés dès janvier 2024. Ces résultats bénéficieront à l’ensemble des sites actuels et à venir de Lhyfe, à terre et en mer, et seront particulièrement exploités dans le cadre de l’étape 2 de son développement de production d’hydrogène en mer : le projet HOPE. (> pour en savoir plus : https://fr.lhyfe.com/)

 
Publié le 24 novembre 2023 Mis à jour le 28 novembre 2023